11/08/2014
Alena Koscalova

Le présent rapport décrit les résultats de l’évaluation des deux interventions d’urgence : flambée de paludisme et épidémie de rougeole, menées par OCG dans la Province Orientale de la République Démocratique du Congo entre juin 2012 à juillet 2013. Il s’agit d’une évaluation rétrospective qui s’est déroulée entre mars et mai 2014, avec une méthodologie basée principalement sur une revue des documents disponibles ainsi que sur les entretiens avec les personnes ressources. Elle apour objectif la capitalisation des leçons apprises afin d’améliorer la capacité de préparation et de réponse aux futures épidémies dans des contextes similaires. Lors de la flambée de paludisme, MSF a menée une intervention d’urgence sur quatre mois (28 juin - 25 octobre 2012) ciblant environ 380 000 personnes dans quatre zones sanitaires. Au total, 58 761 cas de paludisme simple ont été pris en charge par les services ambulatoires et 3 537 cas de paludisme sévère ont été traités dans quatre unités d’hospitalisation. De plus, 6 886 personnes ont bénéficié de la stratégie « Test&Treat » dont 3 236 (47%) testés positives ont reçu un traitement antipaludéen. En réponse à l’épidémie de rougeole, MSF est intervenu durant 9 mois (novembre 2012 - juillet 2013) et a couvert environ 741 000 personnes de sept zones sanitaires de RDC. Au total, 26 804 cas de rougeole simple et 4 114 cas compliqués ont été pris en charge par MSF. De plus, 189 067 enfants de 6 mois à 15 ans ont été vaccinés contre la rougeole avec une couverture vaccinale variant selon les enquêtes entre 87% et 97%.